mardi 29 décembre 2015

Tomber se relever



Tomber me relever

Prendre du recul
Regarder derrière
Tout simplement regarder et prendre des notes
Ne pas regretter, seulement regarder
Apprendre de mes expériences
M’en servir pour avancer
Pour aller plus loin
Plus loin encore



Les mois de novembre et décembre n’ont pas été des plus faciles…  bref, depuis le Bromont Ultra je traînais un peu beaucoup de la patte!

Mais où était passé mon inspiration à écrire…  celle qui me permettait de garder mon blogue vivant…  elle était probablement au même endroit que ma motivation et ma discipline à m’entraîner et bien m'alimenter…  c’est d’ailleurs la question que je me posais dans ma dernière chronique de 2015 pour le web magazine 10.21.42… où était ma motivation?
  
Elle est passée où la mienne…  la mienne à moi…  MA motivation?!?!?  Je vous en parle depuis le début de l’année de cette motivation…  et bien voilà que moi aussi je semble l’avoir perdue…  momentanément dois-je l’avouer.  Au moment d’écrire ces lignes, à la mi-novembre, elle recommençait à se pointer le bout du nez…  un tout petit mini peu…  elle n’est pas encore tout à fait de retour, mais j’ai grandement confiance.  Mais comment ce fait-il moi je l’ai perdue…???...  Voyons, c’est impossible, j’en ai tellement.  Comment cela a-t-il bien pu m’arriver à moi…???...  pour lire la suite (ici page 26)

Ma motivation était  en vacances depuis la mi-octobre.  Mais oui, ça fait du bien des vacances aussi…  mais là fini les vacancesJe reprends ma plume, l’entraînement et ma discipline.

Très peu de gens le savaient…  j'ai hésité à l'écrire, surtout hésité à le partager, à vous le partager publiquement à tous, à vous que je connais, et ceux que je ne connais pas personnellement.  C'est faire preuve d'humilité je crois, c'est être honnête…  envers moi surtout, envers moi en premier.  Pourquoi je vous en parle… tout simplement parce que je sais que je ne suis pas la seule à vivre ce creux de vague… certains m’en ont parlé ou écrit…  si mon expérience peut servir à vous encourager, à vous montrer que vous n’êtes pas seul!


Tomber, se relever...  c'est ce qui m'arrive!




J'ai fait un crash post-ultra...  et même que ça avait débuté sournoisement 2 semaines avant...  bref, je viens de traverser quelques semaines difficiles côté entraînement et alimentation... C'Pas long que je reprends un 10lbs moi...  après Bromont, à la mi-octobre, j'ai pris ça relaxe, pas le choix j'y ai gagné une otite, et pas mal beaucoup énormément de fatigue... mais après quelques jours ultragirl repart...  erreur…   erreur majeure...  mais tsé j’suis forte moi, je suis pleine d’énergie, je peux en prendre encore et encore des kilomètres.  Lors d’un entraînement fin octobre ma course n'allait pas du tout...  essoufflée, mal partout... etc...  bref, 5 jours de repos total de tout entraînement...  et quand l’entraînement ne va pas, et bien on dirait que l’alimentation va dans la même direction de chnoutte…    grrrrr...  depuis le début du mois de décembre je suis de retour à l’entraînement sur une base régulière…  mais avec pas de beaucoup de kilomètres de course à mon actif…  car repartir sans guérir un petit bobo, et bien il deviendrait plus gros…  pas de chance à prendre, traitons avant que la situation n’empire…  ce que j’ai fait.  Là je suis en phase guérison, et j’ai repris la course il y a quelques jours.  J’en ai donc profité pour faire un entraînement différent…  non ce n’était pas cool de ne pas courir pendant plusieurs jours, mais ce serait encore moins cool de scrapper ma saison de course 2016, avant même qu’elle ne débute. Comme mon énergie était de retour je l’ai dépensée dans les cours de spinning et à pousser de la fonte au gym!   Je recommencerai à accumuler les km de course graduellement en janvier, afin d'être prête en février à suivre le plan d’entraînement de 16 semaines pour le Marathon d'Ottawa à la fin mai.

Depuis juin j'avais travaillée fort dans le but de retrouver mon poids, celui où moi je me sens bien, où je me sens moi. J'y étais arrivée à la sueur de mon front, tant lors de mes séances de musculation au gym, que dans mes km de course. J'y étais arrivée...  je le dis dans mes conférences...  tout est possible, il suffit d'y croire ET d'y mettre les efforts...  mais voilà que je viens de faire un ou deux pas en arrière. Mais ce n'est pas grave, l'important est d'avancer à nouveau. Et je le sais...  tout est possible!  C’est moi-même qui le dis ;-)

Droit devant
Aujourd’hui je peux dire que je me sens prête, je me sens recentré sur mes objectifs!  La forme, la motivation, la discipline et la persévérance vont revenir, je le sais, je suis passé par là dans le passé…  mon plus gros défi est de revenir sur le droit chemin côté alimentation…  je suis comme dans des montagnes russes…  et mon corps ce sens comme ça!


L’autre matin je marchais vers le gym en me disant que je me devais de partager ce passage à vide.  Non pas pour vous faire peur, pas pour vous dire de cesser de vous dépasser, surtout pas.  Mais tout simplement pour vous dire que ça arrive...  et qu'on peut se relever....  et surtout qu'il est important d'être attentif aux signes.

Je réalise que j'ai un impact, que j'influence autour de moi. Je me devais d'être honnête et de vous faire part de ce que je vis.  Loin de moi la prétention d'être une spécialiste. Cette chronique n'est pas scientifique. Il ne s'agit que de mon expérience de coureuse passionnée.
  

Un pas à la fois et je poursuis mon chemin, en inspirant sur mon passage….



Marly le :-) ROSE Run'Her
La course pour moi c’est la VIE…  c’est MA vie… :-)


2 commentaires:

  1. Merci tellement pour ce partage...j'ai perdu ma motivation aussi après mon 5K de Bromont. Oui, j'ai continué à m'entraîner un peu, mais bien loin de ce que je sais être capable de faire. Je me sens zéro fière de moi, j'ai laissé les évènements prendre le dessus. Et même si j'en ai conscience, je ne trouve pas encore la force de revenir, de me reprendre en main. Ton texte va se faire un chemin dans ma tête pour arriver à mon cœur et ainsi, à ma motivation! Merci encore!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Karine!!! Et je suis bien contente si je peux t'aider à regarder droit devant... reprendre... poursuivre!!

    RépondreSupprimer